Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Ce blog présente mon voyage à vélo d'avril 2010 à avril 2011. Au départ projet de tour du monde sur 2 ans, par l'Asie et les 2 Amériques, il s'est finalement arrêté en Asie. C'est un voyage en solitaire, sur un vélo couché (Pioneer), que j'ai tenté de faire vivre a travers ce blog.
Bonne lecture.

ENGLISH google translation
(other languages avaliable)

Recherche

Itinéraire

Pour plus de détails,
veuillez cliquez sur les liens suivants : 

 

Europe

Asie

 

 

14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 09:30

 

Salut a tous

 

Désolé pour l'interruption du feuilleton mais Istanbul est une ville exigeante ! Bref, voici la suite de la Roumanie.

 

 

Samedi 26 juin 2010 – J61 – 116 km (RECORD!)et 7h10 roulées

 

Je démarre de bonne heure a cause du soleil sur la tente. La plaine n'est pas encore tout a fait plate et je navigue dans un paysage ondulant, surplombant parfois le Danube.

 

Une petite vidéo ICI 

Les petits vrillages s'enchaînent et se ressemblent un peu tous. Je suis souvent salué, plus ou moins bruyamment. Finalement je roule longtemps, avec un petit vent dans le dos (si, si, ça existe !).

 

 

RIMG3253

 

Dimanche 27 juin 2010 – J62 – 100 km et 6h07 roulées

 

Les ondulations du paysages se font plus rares et les villages plus nombreux, étant le plus souvent constitués d'une seule rue goudronnée, dans le sens de la route. Je finis par avoir l'impression de traverser non pas la campagne roumaine mais LE village roumain... A la longue, c'est fatiguant d'être au centre des regards et il est difficile de trouver un endroit sympa a l'écart pour s'arrêter. Alors je roule en saluant, comme une miss de carnaval sur son char... Et des que je suis a nouveau seul je chante du Brassens pour faire passer la monotonie du paysage.

 

RIMG3273

 

Lundi 28 juin 2010 – J63 – 103 km et 6h19 roulées

 

Aujourd'hui je traverse de plus grandes villes. Pas forcement plus sympas mais qui me donne l'occasion de manger du chaud a midi et de faire le plein de chocolat dans un supermarché. En m'arrêtant dans un parc, a Tournu Maguilere, je deviens le centre d'un groupe d'enfants, avec ou sans vélo, qui discutent longtemps au sujet de ma drôle de machine. Je parle (très difficilement) un peu espagnol avec certains d'entre eux. Les Roumains voyagent beaucoup et une bonne partie des hommes que j'ai rencontrées ont déjà été travailler en Italie, en Espagne ou en France...

Une fois le plein d'eau fais a une fontaine (trouvée grâce aux enfants), je repars pour finalement croiser Kilian et Chantal, 2 suisses de Fribourg partis pour 6 mois en Europe. Ils en étaient a la moitié.

 

RIMG3278

 

 

Je peine toujours a trouver un coin a l'écart de ces villages en enfilade et finis par repérer un pâturage buissonnant derrière les maisons d'un minuscule bourg agricole. Je demande la permission de camper a un vieux du coin (en mime) qui me montre un endroit sans épineux et avec un peu d'ombre. Il me raconte un peu sa vie (façon de parler car je ne comprends pas un mot) mais l'échange est néanmoins très agréable. Il repasse une fois la tente monter pour m'apporter un concombre, une demie douzaine de tomate et un bloc de fromage frais. Je vous laisse imaginer le festin que j'en ai fais le soir même. C'était vraiment une belle rencontre.

 

Mardi 29 juin 2010 – J64 – 59 km et 4h38 roulées

 

Bon, je viens de rouler 529 km en 5 jours et même si ça ne tire pas trop sur les jambes, je préfère m'obliger au repos pour ménager mes genoux. Je pédale le plus mollement possible mais finalement assez longtemps, pour trouver de l'eau puis un coin ou me poser.

 

Je rencontre Jack, un tchèque hirsute parti d'Istanbul il y a 9 jours avec sa … trottinette de voyage ! Sacoches a l'avant et remorque a l'arrière. On discute un tout petit peu et chacun reprends sa route. Avec Jack, pas de photos, pas d'échange de mail. Deux ou trois infos sur la route qui suit pour chacun et bon voyage ! C'est bien aussi.

 

Je finis par me dégotter un arbre et un espace vierge de culture au milieu des champs. Le soir, je ramasse un peu de foin avec une famille roumaine. On rigole bien.

 

Mercredi 30 juin 2010 – J65 – 87 km et 6h02 roulées

 

J'en ai un peu marre de la Roumanie. Je vous ai raconté les rencontres sympas, voici les nulles. Quelques insultes par des gosses fiers de parler une autre langue, un type qui répond a mon innocent salut de la main par un « Heil Hitler » du plus bon goût ; un gamin qui, jouant a me courir après et voyant qu'il se fait distancer, tente de me cracher dessus ; un autre qui, tapant dans ma main sur mon passage, tente de me retenir... Et bien sur toutes les sollicitations plus ou moins autoritaires pour m'arrêter et venir boire un coup... Bref, s'il y a des gens aussi gentils qu'ailleurs dans la Roumanie profonde, il y a aussi des gens sans gène, lourds et intrusifs.

 

Bref, ça plus le manque de paysages et de coins agréables pour les pauses ou le soir, ces derniers jours en tout cas, me pousse a passer en Bulgarie plus tôt que prévu. Après un peu de route (pardon, de villages), je passe un peu de temps a Guiorgui pour dépenser ma monnaie roumaine. Restau et, comme certains n'ont pas manqué de le noter d'après les photos, coiffeur ! Une vraie expérience. Le shampoing se fait après, la tête dans un lavabo, et est suivi d'un massage des plus énergiques. Enfin, je vous laisse juger du résultat :

 

 RIMG3286

 

Je quitte ensuite la Roumanie par le double « pont de l'amitié », voitures au dessus, train en dessous. Et laisse le Danube après un dernier regard. Ça fait plusieurs jours déjà que je ne le vois presque plus. Les Roumains étant malins et se prévenant des crus en installant leur villages le long d'une digue naturelle, laissant une fertile langue de 5 a 10 km de large a l'agriculture et l'élevage.

 

Je retrouve enfin des petites route déserte et des gens qui ne me hèle pas de tous les coins. Mais se sera pour la prochaine fois. Le reste des photos est visible dans l'album Roumanie.

 

Bises a tous

 

Et visitez Istanbul ! Je suis en train de faire un joli trou dans mon budget a cause de toutes ces nuıts d'hôtel mais ça vaut le coup !

Repost 0
Published by remytdm - dans Roumanie
commenter cet article
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 12:24

 

Reprenons le fil haletant...

 

Mercredi 23 juin 2010 – J58 – 75 Km – 5h18 roulées


 

Il est 18H et je passe de Serbie en Roumanie (en perdant une heure, mais l´effet est uniquement psychologique puisque le soleil se couchera plus tard).


 

Habitué jusque-là a passer des frontières désertes, a l´exception de quelques routiers en attente, je me retrouve au mılıeu d´un chaos un peu terrifiant. A peu près 200 personnes et une vingtaine de voitures et de camons attendent dans le plus grand tumulte de passer en Roumanie. Certains se pressent devant le poste de garde, d´autres vont et viennent dans cette zone tampon les bras chargés de marchandises. Autant vous dire que je ne passe pas inaperçu... Ce n´est pas une douane mais un vaste camp de manouches dédié a l´import export !


 

Ok. Il est tard, je n´aı pas fait le plein d´eau et l´endroit ne me semble pas des plus propice au camping sauvage...


 

Un grand type me fais signe de passer sur la voie de gauche (a contre sens donc) pour griller la file. Heureusement qu´il etaıt la car, stupide et bien élevé, je m´apprettaıs a faire la queue... Mais les touristes ne font pas la queue ici.


 

Les policiers sont 4 ou 5 a gérer le flux des entrants. Un coup d´œil au passeport, un « Franzose, con a bicicleta !» gueulé a quelqu´un dans la cabine et je suis de l´autre coté... Qui est a peu près pareil... J´enfourche donc mon bolide pour m´esquiver au plus vite dans les collines.


 

Une fois sur la route, je me maudis d´être aussi soumis a mes préjugés (que je découvrent, en plus !). 

Je me surprends a me méfier de ces gens ressemblant dans mon inconscient aux romanichels mendiants et peu sympathiques du quartier « Commerce », a Nantes. Ces gens sont probablement aussi gentils que tout ceux que j´ai rencontrés dans les pays précédents, mais c´est plus fort que moi : peaux sombres, vêtement bariollés, faciès que l´on a par habitude rangés dans la catégorie « va vous demander de l´argent »... je réagis avec méfiance, allant même jusqu'à me demander l´espace d´un instant « mais qu´est-ce que je fous la ? ». Cela passera bien vite, heureusement. Maıs je reste encore vexé de m´etre découvert ce préjugé...


 

Je vais donc me cacher dans un verger abandonné. J´ai 1,5 litres d´eau, ça suffira bien. Je m´endors sagement sous un concert de chiens et de coqs. Je ne le sais pas encore mais ce concert va durer jusqu'à ce que je sorte du pays...


 

Jeudi 24 juin 2010 – J59 – 102 km et 6h07 roulées

Vendredi 25 juin 2010 – J60 – 108 km et 6h24 roulées


 

Pendant 2 jours, je serpente avec le Danube dans les gorges qui lui font traverser le massif des Carpates. C´est superbe. Les villages sont rares et les magasıns encore plus ! Je dois faire pas mal de km le premier jour pour trouver un distributeur de billet. La vie n´est pas cher mais les infrastructures touristiques sont sporadiques donc je passe pas mal de temps sur le vélo. Le temps est nuageux mais sans pluie, avec une température douce et un petit vent dans le dos. Bref ça roule !

 

Les paysages récompenses chaque coup de pédale :

 

RIMG3219


RIMG3221 

 

  

 

RIMG3228

 

 

RIMG3241

Un ancıen roi de Dacie, "fort comme dıx hommes" dıt l´ınscription.

 

Les roumains sont très sympas (vous voyez, je vous le disais ! ). Croisant une camionnette arrêtée remplie de pain, je fait signe d´en acheter un. Le chauffeur m´en donne un mais ne me laissera pas payer. On me salut a grand coup de klaxon quand on me croise, mais heureusement les charrettes sont plus courantes que les voitures dans ce petit « bout du monde ».


 

Je mets un bon coup pour franchir une zone très urbanisée a la sortie des gorges, et place a la plaine. Ce que je vous raconterai la prochaine fois.

 

RIMG3244


Sur la natıonale en travaux, je suıs salué par une bonne centaıne d´ouvrıers

 

 

Voıla !

 

Je suis a 150 km d´Istanbul mais je vais les faire en trainant car arriver un vendredi alors que les ambassades sont toutes fermées pour 3 jours, c´est des nuits d´hôtels payées en trop...


 

La suite, dimanche ou lundi donc...


 

Bıses.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by remytdm - dans Roumanie
commenter cet article