Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Ce blog présente mon voyage à vélo d'avril 2010 à avril 2011. Au départ projet de tour du monde sur 2 ans, par l'Asie et les 2 Amériques, il s'est finalement arrêté en Asie. C'est un voyage en solitaire, sur un vélo couché (Pioneer), que j'ai tenté de faire vivre a travers ce blog.
Bonne lecture.

ENGLISH google translation
(other languages avaliable)

Recherche

Itinéraire

Pour plus de détails,
veuillez cliquez sur les liens suivants : 

 

Europe

Asie

 

 

17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 11:41

Bonjour a tous.

 

Je vous ai un peu abandonnés, je sais, mais voici finalement le dernier épisode de l’aventure.

 

Après avoir passé 3 jours à Bangkok, j’ai roulé 45 km pour atteindre l’aéroport (j’ai pas mal tourné en rond pour trouver mon chemin). Puis il a fallu démonter le vélo et l’emballer. Ca m’a pris 2 bonnes heures, surtout pour fabriquer un carton adapté. Est ensuite venu le moment fatidique de se présenter à l’enregistrement des bagages. L’hôtesse n’ayant jamais entendu parler d’un « forfait vélo » a 50 dollars, elle m’a renvoyé dans un coin en attendant le manager. Lequel m’a proposé 75 euros, puis pour se débarrasser de mes protestations, 65 euros… Bref, ils semblent avoir une totale liberté de manœuvre et faire ça un peu a la tète du client. En ce qui me concerne, je me suis empressé d’accepter car je n’avais pas, mais alors pas du tout envie de rester bloqué à l’aéroport avec un billet d’avion perdu et un gros carton intransportable.


Après les formalités d’usage, notamment un passage d’immigration difficile, qui a fait se pencher plus d’un responsable sur mon passeport, j’ai donc découvert un moyen de transport magique : l’avion. Bon, vu la quantité de pollution générée, c’est de la magie noire, mais de la magie quand même ! Je suis peut-être revenu au siècle dernier pour m’en émouvoir mais monter dans une boite en ferraille qui atteint presque 1000 km/h et 12 000m d’altitude, ca reste selon moi une expérience peu ordinaire, quel que soit le nombre de fois où l’on a pris l’avion.

Quelques heures et 10486 km plus tard (une broutille), je débarque à Paris où 3 copains et un ersatz de voiture prénommée « Saucisse » m’attendaient pour me faire retrouver la bonne bouffe française. Je n’ai échappé que par miracle à la crise de foie.

Après quelques jours a Paris, j’ai roulé 400 km pour m’arrêter un week-end chez mon frère. Et après un dernier bivouac le long du canal de Nantes à Brest, arriver enfin à la maison, et boucler ce tour du monde voyage.


J’ai profité des départementales de la campagne française et des chemins de halage pour redécouvrir mon pays avec des yeux un peu changés. Contrairement à ce que beaucoup de gens semblent penser, l’acclimatation s’est faite sans problème. Je retrouve vite les anciens réflexes, pour ne pas dire les habitudes. Il y a juste un petit quelque chose en plus dans ma façon d’appréhender le monde. Moins de certitudes, un peu plus de relativisme.


Le monde est vaste mais surtout, varié. Je n’en ai vu qu’un petit bout. Juste de quoi appréhender son infinie richesse. Evidemment ça donne envie d’aller voir sur les autres continents. Mais ca fait également relativiser les défauts de son propre pays. Enfin, c’est un lieu commun mais j’y vais quand même : voyager est enrichissant. J’espère vous avoir fait partager ce sentiment à travers ces pages et surtout, vous avoir donné envie d’aller voir par vous-même comment est le monde ailleurs.


-----


La plupart des affaires sont lavées et rangées. Le vélo a besoin d’un grand nettoyage mais il va probablement l’attendre un moment. Il manque également quelques messages sur le blog, comme les stats ou des retours matériels mais je ne vous promets rien. Il est temps pour moi de laisser le voyage derrière moi. Jusqu’au prochain…


Encore une fois merci du fond du cœur pour votre soutien. Ce voyage fut aussi le votre.

Repost 0
Published by remytdm - dans France - 2
commenter cet article