Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Ce blog présente mon voyage à vélo d'avril 2010 à avril 2011. Au départ projet de tour du monde sur 2 ans, par l'Asie et les 2 Amériques, il s'est finalement arrêté en Asie. C'est un voyage en solitaire, sur un vélo couché (Pioneer), que j'ai tenté de faire vivre a travers ce blog.
Bonne lecture.

ENGLISH google translation
(other languages avaliable)

Recherche

Itinéraire

Pour plus de détails,
veuillez cliquez sur les liens suivants : 

 

Europe

Asie

 

 

16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 13:22

 

Arrivé en Bulgarie, je commence par me perdre dans les champs. Ça me fait tellement rire que je vous en fais une petite vidéo... Visible ICI.

 

J'ai l'air bien sur la vidéo mais en fait je sortirai des champs 2H plus tard, les chemins de terre m'ayant obligé a un sacré détour ! L'occasion d'un échange sympa avec des villageois a qui je demande mon chemin et de l'eau.

 

RIMG3289

 

Jeudi 1er juillet 2010 – J66 – 44 km et 3h25 roulées

 

(depuis aujourd'hui j'ai une assurance. Maintenant, je peux avoir un accident !)

 

Après un orage furieux dans la nuit, tout est boueux autour de moi et une fois de retour sur le goudron, je dos décrotter mon vélo pendant une demie heure.

 

J'arrive a Kubrat vers midi. J'y mange, lave du linge et trouve un cyber. Qu'en je m'en fais gentillement sortir vers 17H pour cause de fermeture, il pleut a nouveau a torrent. Une fois le gros de l'orage passé, je roule peu pour me poser vite. Le paysage de colline est agréable a l'œil et aux jambes. Et les bulgares ont l'air très sympathiques.

 

Vendredi 2 juillet 2010 – J67 – 89 km et 5h53 roulées

 

La route monte et descend sous un soleil de plomb, heureusement entrecoupé de nuages de temps a autre. Je fais des rencontres sympa : 2 gamins a vélo a Isperıh, qui m'accompagnent jusque dans un magasin puis a la sortie de la ville; 3 gars de la campagne sur leur charrette, qui me rattrape a une pause pour me taper des clopes et tenter de me vendre un plant de chanvre fraichement arraché du bord de route. Pas très honnête mais pas bien méchant.

 

Le soir, un souris fait irruption dans l'abside de ma tente, puis repart aussitôt en me voyant.

 

 

 

Samedi 3 juillet 2010 – J68 – 108 km et 6h29 roulées

 

Après un rapide nettoyage et huilage du vélo, je prends la route et avale rapidement les km. A midi j'ai fais déjà pas mal de bornes et m'offre un petit restau ou je n'arriverai même pas a finir mon verre de vin (20cl la-bas, mais quand même la honte !). Je me fais des belles montées et des descentes plus belles encore. La fin de journée sera difficile car je grimpe en foret et suite a la pluie une 50aine de moucherons me tournent autour du visage et tentent d'aller voir au fond de mes oreilles, mes narines et mes yeux sans que je ne puısse faire grand chose...

 

 

Dimanche 4 juillet 2010 – J69 – 102 km et 6h23 roulées

 

La même torture (et je pèse mes mots) recommence le matin. Et les montées sont très longues. Je m'épuise mais mange toutes les heures des cochonneries sucrées et tiens bon.

 

Je ne vous en raconte pas plus car je garde le suspense pour une vidéo : ICI.

 

Une fois redescendu de ma montagne, et après un agréable pique-nique a l'ombre, je repars sous le soleil. Crème solaire toute les heures sinon je crame. Ce n'est pas le cas de tout le monde ! Je croise un voyageur a vélo autrichien en caleçon qui m'assure que pour lui c'est la température idéale. Il me donne un tuyau pour rentrer dans Burgas sans passer par la voie rapide. Heureusement car elle a l'air dangereuse et sa route est beaucoup plus sympa (suivre une ancienne voie de chemin de fer et une zone lacustre depuis après l'aéroport jusqu'à la mer, ce qui permets d'arriver directement dans la ville).

 

La ville n'a pas grand chose a m'offrir en ce dimanche aprem alors je la traverse vite et prends le chemin de la cote, cette fois-ci par la voie rapide (pas le choix). Les voitures me doublent raisonnablement dans l'ensemble et la police ne semble pas choquée de me voir la... Je finis dans un coin de camping sauvage assez fréquenter, pile entre la plage et l'autoroute. Mais a part cette dernière, le coin est parfait, et je me baigne enfin dans la mer Noire !

 

 

 

Petite vidéo ICI.

 

Lundi 5 juillet 2010 – J70 – 52 km et 3h31 roulées

 

Je décolle tard, pour me reposer. L'objectif étant de refaire le plein d'eau et de trouver un autre petit coin sympa au bord de l'eau. C'était sans compter sur l'organisation de la cote bulgare, partagée bien inéquitablement (je vous laisse deviner en faveur de qui) entre les énormes complexes balnéaire et des zones protégées totalement inaccessibles (ceci expliquant probablement leur statut)... La route ne longe jamais la mer et mes différentes tentatives pour rejoindre celle-ci sans atterrir au milieu des maisons s'avèrent infructueuses jusqu'à 17H. Je trouve finalement la perle rare, avec déchets dispersés autour d'un feu et méduses dans l'eau mais faut par faire le difficile non plus !

 

 

 

RIMG3310

Pour une fois, vous aurez les déchets sur la photos.

 

Pour ceux que ça intéresse, ce soir-la je finis ma 2e bouteille de gaz (240g de gaz, CV270) après la préparation d'environ 32 repas du soir pour une personne. Mais je suis plutôt économe...

 

Mardi 6 juillet 2010 – J71 – 67 km et 5h18 roulées

 

Je me repose encore le matin, même si 2 demies journées de repos n'en valent pas une. Je quitte finalement la cote pour grimper vers la frontière turque. Les paysages sont agréable, même si ces fichus moucherons me gâchent un peu la vie (j'ai été jusqu'à m'envelopper entièrement la tête dans mon foulard noir, avec les lunettes de soleil, je vous dis pas la touche...). Finalement le mieux semble être de taper dans ses mains devants son visage.

 

Je rencontre 3 montpellierins et un parisien partis de France ou d'Istanbul pour un tour d'Europe de 5 mois. L'ambiance d'une bande de copain fait envie, pas de doute !

 

Les cotes sont longues mais les rares points de vue sont réjouissants. Après un cirque au dernier magasin de Bulgarie, ou, en 3 fois, je ne réussis pas a dépenser toute ma monnaie bulgare, je réattaque une dernière montée (9 km) vers la frontière mais me stoppe avant pour la nuit dans un endroit a la vue royale.

 

Allez voır les photos dans l'album "Bulgarıe"

 

 

Voila

 

Pour faire vite, Je quitte Istanbul demain. C'etaıt géniale mais mon visa azerı est valable 30 jours, ce qui est un peu court pour faire les 3000 km qui me séparent de la frontière... Donc même en prenant un bus au milieu du trajet, il ne faut pas que je traîne. La bonne nouvelle c'est que je repars avec Rahel, une voyageuse suisse qui va également vers la Cappadoce. On verra si cette équipée improvisée tient jusque la-bas, mais en tout cas c'est sympa de ne pas repartir seul.

 

Je vous raconterai Istanbul une autre fois car j'ai rendez-vous avec un couple d'anglais croisés sur la route en venant.

 

En tous cas, si vous cherchez un hôtel cheap a Istanbul : Mavy guest house, quartier Sultanamet, est un bon rendez-vous de baroudeurs de tous horizons. Je recommande le dortoir sur le toit. Idéal si on veut rencontrer des gens !

 

Je vous embrasse.

 

Et pardonnez moi si les prochains messages se font rares, je vais devoir bien pédaler ces prochaines semaines

Repost 0
Published by remytdm - dans Bulgarie
commenter cet article