Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Ce blog présente mon voyage à vélo d'avril 2010 à avril 2011. Au départ projet de tour du monde sur 2 ans, par l'Asie et les 2 Amériques, il s'est finalement arrêté en Asie. C'est un voyage en solitaire, sur un vélo couché (Pioneer), que j'ai tenté de faire vivre a travers ce blog.
Bonne lecture.

ENGLISH google translation
(other languages avaliable)

Recherche

Itinéraire

Pour plus de détails,
veuillez cliquez sur les liens suivants : 

 

Europe

Asie

 

 

30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 06:02

 

Je vous avais annoncé des changements plus ou moins grands. Ce sera plutôt « plus » que « moins ». A emporter s'il vous plait.

 

Depuis que j'ai laissé Éric et Lydie derrière moi, j'ai roulé machinalement. D'abord pour atteindre la frontière lao avant la fin de mon visa, puis pour aller jusqu'à Pakse. Et puis arrivé la, j'avais plusieurs options. Le plan c'était d'aller faire une boucle dans le plateau des Bolavens, endroit parait-il assez fantastique ou l'on peut découvrir un Laos rural et authentique sur des pistes serpentant entre de superbes cascades et des plantations de café. Après ca, remonter jusqu'à Vientiane, en longeant le Mékong coté thaïlandais plutôt que lao, car la route y est bien plus agréable.

 

Seulement voilà. Ce joli programme ne me fait tout simplement plus envie. En déambulant dans la petite ville de Pakse, de cyber en cyber, j'ai commencé a me demander ce que je faisais la. Je suis rester 3 jours dans cette ville, a sonder cet étrange sentiment. Et je n'ai pas trouvé la réponse.

 

J'ai perdu le feu sacré comme on pourrait dire. Plus envie d'aller voir ce qui se cache derrière la colline. Plus envie de voir les même cabanes sur pilotis avec les même enfants débraillés me regardant passer les yeux grands ouverts. Plus envie de gouter la énième variante locale de soupe aux nouilles. Plus envie de tout ce qui a fait mon quotidien ces derniers mois.

 

J'ai eu beau répéter a l'envie ces derniers mois que voyager a vélo, ce n'est pas si dur qu'on l'imagine, ca ne vaut que si les récompenses sont au rendez-vous. Faire des bornes et camper sans y prendre du plaisir, c'est pour le coup carrément masochiste.

 

Que faire alors ? J'ai devant moi tout un pays que je rêvais de visiter et qui ne me dit plus rien. Puis un immense empire chinois dans lequel j'ai déjà passé trois mois. Et enfin le Japon. LE pays qui a orienté l'itinéraire de la première partie de ce voyage. Mais parait-il que ce n'est pas la meilleure période... Et c'est encore bien loin de la ou je me trouve. Quand a changer radicalement mes plans et aller dans une autre direction, ca donne Thaïlande, Malaisie, Indonésie... Pas de quoi me faire rêver quelqu'un qui se sens déjà gavé de l'Asie du sud-est.

Reste la seconde partie du voyage. Les Amériques. Mais je ne suis pas sur que se lancer dans une autre année de voyage avec un vélo, un matériel et surtout un mental déjà usés soit une très bonne idée. Je médite depuis quelques temps déjà la méthode d'un voyageur a vélo qui a un paquet de milliers de km a son actif : Gilles, rencontré brièvement au Vietnam (son BLOG). A savoir, limiter les voyages a 1 an, puis rentrer se ressourcer a la maison, pour éviter la lassitude et le découragement. Après 11 mois de voyage, je mesure toute la sagesse du conseil.

 

Il n'est pas question de continuer sans envie, de se forcer sous prétexte que j'avais prévu plus long, plus grand. Rentrer donc ? Une fois que l'absence de perspective ici a été établie, rentrer est devenu une évidence. Partir n'a jamais été une fuite, donc la perspective de rentrer ne peut que me séduire.

 

Reste a savoir comment. Je suis parti avec le projet de faire le tour du monde sans avion. Jusqu'ici... ca va. Mais la, les possibilités pour rentrer sont limitées. Aller chercher le transsibérien a Pékin. Pas trop le courage d'aller jusque la-bas en bataillant a chaque étape pour rentrer le vélo dans les bus. Un cargo ? Il faudrait aller le chercher a Shanghai ou Singapour. Pas la porte a coté non plus. Et surtout une sacrée facture : un mois a 100 euros la journée en mer...

 

Bon... Il a bien fallut se résoudre a mettre de l'eau dans son vin. Ce sera donc par avion. Le hub principal d'Asie du sud-est, Bangkok, n'est d'ailleurs pas loin.

 

Je suis donc reparti de Pakse pour franchir le jour même la frontière thaïlandaise. De la j'ai roulé une bonne demie-journée pour aller jusqu'à Ubon Ratchathani, ou j'ai réussi a attraper un bus pour Bangkok, la perspective de rouler les 800km d'autoroute me paraissant un peu inutile. Et quitte a devenir un tricheur, autant en profiter !

 

Chose amusante, les meilleurs moments depuis que j'ai quitté Éric et Lydie, ont justement été attraper ce bus en 25 min chrono (ca m'a rappelé l'adrénaline du boulot) et traverser Bangkok a 23H sans rétro et sans lumière, avec le LP pour seule carte ! (bon j'en fais des tonnes mais en fait, c'était vraiment pas compliqué...)

Depuis, il a suffit de tomber sur la bonne agence de voyage pour réserver un vol vers Paris avec EgyptAir. Ils disent prendre le vélo pour 50 dollars de plus. Pas si cher pour la tranquillité d'esprit que ca représente. Enfin, tant que ce n'est pas fait, on est sur de rien...

 

Je serait donc a Paris ce w-e, si personne ne met le feu a l'aéroport du Caire en attendant.

 

La décision de rentrer n'a pas été facile mais plus ca va, plus j'assume. Et maintenant, c'est surtout l'impatience qui m'habite (je pense déjà au massacre que je vais faire dans la première charcuterie et la première boulangerie qui va croiser ma route).

 

 

Voilà.

 

J'espère que vous ne serez pas trop déçu par cette défection. Pour ceux qui étaient devenus accro a ces nouvelles de voyage, je vous invite a reporter tous vos encouragements sur le blog de Lydie et Éric : www.untourenvelo.ch

 

Pour les autres. Il faudra attendre le remytdm2 !

 

Enfin, ce blog n'est pas encore mort. Vos commentaires sont les bienvenus. Et devant l'ampleur de la nouvelles, les insultes seront même exceptionnellement tolérées. ;-)

 

A bientôt. En chair et en os, pour les plus chanceux d'entre vous !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by remytdm - dans Thailande
commenter cet article

commentaires

Mikael 17/05/2011 09:17


Salut Remy,
Profite bien de la France, pour toi et pour ceux en voyage (pour moi sa sera de la Tomme ! )
en esperant te croiser un jour.
a+

Mikael en velo couche en Malaisie


remytdm 17/05/2011 11:28



Merci Mickael. La prochaine tomme sera à ta santé !


Bonne route.



pepejeff 04/05/2011 09:37


Ah! ben voilà je comprends tout...

Tu as raison quand il n'y a plus l'envie ça devient maso...

Bon tu remettras ça, j'en suis sûr. L'Amérique du Sud me tente bien mais je ne me sens pas cap vu l'altitude... alors j'attends ton blog.

Salut.


Matt 14/04/2011 12:14


Salut Rémy,

Je te trouve courageux d'admettre que tu sois arrivé au bout de l'envie, d'accepter le fait de vouloir rentrer et laisser inexploré toutes les contrées que tu avais en tête. Ce sera peut-être pour
un autre voyage.

Je me permets tout de même de te mettre en garde. Le retour, ça va très vite. Vois à prendre le temps de rentrer chez toi à vélo si tu peux, histoire d'assimiler un peu le retour de manière moins
brutale.

Mais bon, tu feras bien comme tu voudras... :)

En tout cas, bon retour à toi. Du coup, on se verras sûrement bientôt à Nantes. J'y serai au mois de juin car j'expose mes photos avec Claude Marthaler à l'espace Cosmopolis.

A bientôt.

Matt


remytdm 15/04/2011 16:41



Oui, la route entre Paris et Nantes etait une bonne idée.


Au plaisir de te voir a Nantes !



Bertrand Monpert 13/04/2011 12:36


Bon retour Rémy.

Merci de nous avoir donné l'envie de modifier notre comportement routinier de tous les jours.
Chapeau bas.

A bientôt.
Bertrand.


Aurelien 09/04/2011 07:43


Salut,

Ns avons aussi rencontre Eric et Lydie et donc suivi tes aventures, c'est deja un beau periple que tu a realise!! chapeau!!
On t'envi pour les boulangeries et charcuteries!!haa!!

Aurelien
Artizenvelo


remytdm 10/04/2011 10:25



Par respect pour tous les voyageurs qui sont encore loin du retour au pays, je ne parlerai pas des orgies de bonne bouffe que j'ai deja faite et ferai... ;)


Bonne route.